MCGC Nutrition

Critique: Eat, Habibi, Eat!

Marie-Claire Gahel-Calouche

*Note: Malgré la traduction des noms de recettes et du sous-titre contenu dans cet article, ce livre est rédigé uniquement en anglais. 

Critique du livre de recette:

Eat, Habibi, Eat! – Fresh Recipes for Modern Egyptian Cooking par Shahir Massoud 

 

Des mots que j’aime que j’aie entendu et prononcés assez souvent.

Cuisiner, à mon avis, est un véritable acte de gentillesse et amener quelqu’un à votre table ou partager un plat chaud, c’est chérir et accueillir ceux que vous aimez et considérez comme spéciaux. Pensez au voisin, à l’ami ou au membre de la famille qui se présentera à votre porte avec une casserole bien chaude ; c’est de la vraie gentillesse. Le titre du livre dit tout et pour quiconque connaît cette expression, ce sont des mots de bienvenue que vous entendriez lors de réunions de famille et de célébrations. Franchement, c’est une expression qui me tient à cœur. À l’auteur de ce livre : Merci de l’avoir écrit, il est merveilleux et je l’ai adoré. Plusieurs recettes qui me donnent envient l’eau à la bouche! 

Récemment, je suis à la recherche de livres de recettes, en particulier ceux qui fusionnent de nouvelles et d’anciennes recettes et qui démontrent différentes techniques et saveurs. J’ai trouvé ce livre après que mon père est commencé à correspondre avec mon oncle sur la façon de faire certains de ses aliments préférés de son enfance (comme Sayadiah; un plat de poisson et de riz épicé Moyen-Orientaux) dans le but de trouver les recettes de ma grand-mère ou du moins de les reproduire.

N’ayant jamais mangé cela, j’étais curieuse et intéressée à présenter ces aliments à mes enfants. Libanaise d’origine, mes parents et grands-parents sont nés et ont grandi en Égypte. Notre nourriture est donc un parfait hybride. Bien sûr, comme je l’ai mentionné dans plusieurs de mes articles, quoi de mieux qu’un bol de soupe Mulukhiyah ou de se réveiller avec des Ful Madames (fèves cuites préparées avec une vinaigrette au citron et à l’huile d’olive) et des œufs durs. Encore mieux, s’il y a du taboulé de la veille dans le réfrigérateur pour garnir le petit-déjeuner de Ful et œufs. Soit que ces mots vous font grincer des dents, soit qu’ils apportent une joie nostalgique. Plus important encore, je souhaite que ces aliments apportent une joie nostalgique à mes enfants, et ainsi commence ma quête pour trouver les livres de cuisine parfaits à ajouter à ma bibliothèque. 

En cherchant dans une librairie, je me suis immédiatement arrêté au gros titre jaune vif « Eat, Habibi, Eat! ». À ces mots, mes yeux se sont illuminés et il fallait que je l’achète ! Mieux encore, les mots « cuisine égyptienne moderne » du sous-titre m’ont convaincu de la façon dont les recettes traditionnelles pourraient être transformées. Ma partie préférée est sa belle combinaison de mélange d’ingrédients locaux avec les recettes traditionnelles avec lesquelles j’ai grandi. Cela m’a permis de redécouvrir ces saveurs d’une manière nouvelle et innovante. J’ai aussi apprécié que Shahir Massoud ait laissé des souvenirs de famille tout au long du livre, et sans rien dévoiler, j’ai pris un plaisir particulier à lire l’introduction. Un mot me vient à l’esprit à la lecture de ce livre de cuisine : authentique. Je partage les sentiments de ceux d’entre nous qui ont été élevés au Canada (ou ailleurs que dans la patrie de nos familles) mais qui ont grandi avec la nourriture et les recettes traditionnelles d’ailleurs, accompagnés des innombrables souvenirs et des histoires de nos parents. Ce livre représente bien la réalité moderne de vivre avec et parmi les deux cultures et de les combiner en quelque chose d’innovant et de délicieux. 

  

Ok, mais la question importante … est-ce sain? 

Si je le décompose en qualité alimentaire : des haricots, des TONNES de légumes verts, des protéines végétales, des grains entiers, des sources de gras sains… c’est merveilleux! Nous savons aussi que la santé est une combinaison de qualité x quantité et à mon avis, un peu de TOUT fait pour une assiette plus saine et plus heureuse. Il y a tellement de bonnes choses dans ce livre de cuisine que cette diététicienne lui donne un ‘thumbs up’ (pouce en l’air). Beaucoup de bonnes recettes saines qui peuvent être préparées à l’avance comme la soupe Halabissa aux pois chiches et aux tomates et les hamburgers Falafel à base d’édamame (ou Ta’ameya pour ceux qui connaissent la cuisine égyptienne). 

En fait, j’ai fait les hamburgers édamame dans ma friteuse à air et ça s’est bien passé! J’ai également transformé les hamburgers en boules Ta’ameya / Falafel plus petite et j’ai fait le mélange la veille et je l’ai laissé au réfrigérateur pour cuisiner quand j’arrive à la maison dans la friteuse à air. C’était super et j’ai pu garder les boulettes cuites facilement 3 à 4 jours pour un sandwich Ta’ameya facile à midi avec beaucoup de légumes, du pain tortilla ou pita de blé entier et ma recette traditionnelle maison pour de la sauce Tahini. 

J’ai aussi adoré la version épinards et chou frisé de Mulukhiyah… évidemment, c’était la 1ère recette que j’ai essayée et quoi de mieux que de voir vos enfants engloutir un bol de soupe de chou frisé et d’épinards ! En passant, j’ai fait cette soupe plus de 6 fois depuis que j’ai acheté un livre il y a quelques mois ! Je l’ai même fait avec du quinoa au lieu du riz comme base et mes enfants ont adoré. Pour ceux qui ADORENT manger Mulukhiyah mais craignent la longue préparation, je l’ai congelé et il tient très bien pour des repas faciles en semaine. 

Les enfants élevés au Canada l’ont adoré, la mère et la diététicienne l’adorent aussi, mais est-ce que cela passe avec les générations plus âgées qui ont vécu et grandi en Égypte ? 

Cette année, j’ai eu le privilège de recevoir mes parents pour Pâques, après avoir raté quelques années de fêtes à cause de la pandémie. Je voulais leur donner un peu de nostalgie et faire des recettes qui leur tiennent à cœur ! Bien sûr, j’aime expérimenter. Alors, je me suis dit, que se passerait-il s’ils goûtaient leur nourriture, mais un peu différemment ? Et honnêtement, ils ont tout aimé et oui, ma mère a été ramenée à ses souvenirs d’avoir grandi en Égypte… exactement ce que je recherchais ! 😊 

Jusqu’à présent, toutes les recettes que j’ai essayées ont été délicieuses et ont du succès auprès de mes enfants ! Mes préférées sont sans aucun doute: la soupe de chou frisés et d’épinards Mulukhiyah, les Falafel Burgers (ou Ta’ameya, si vous préférez le terme égyptien), le Kofta à base de bison et d’agneau, et la soupe Halabissa. Ce ne sont que quelques recettes très intéressantes et raffinées que je vais préparer et que j’ai hâte de partager avec ma famille et mes invités. Si vous choisissez d’essayer ce livre de recettes, je vous encourage à essayer chaque recette une par une et à savourer chaque instant de cette aventure culinaire. 

Plus d'articles

Chocolat bon/mauvais pour la santé?

Et voilà! C’est à nouveau la Saint-Valentin et plusieurs d’entre nous ferons un crescendo de dépenses monétaires sur des boîtes de chocolat. Mais est-ce vraiment sain?

Astuces pour des saines habitudes alimentaires

Désirez-vous quelques astuces pour suivre de saines habitudes alimentaires avec succès?  Craignez-vous que cela soit trop pénible?

Noix de grenoble: leurs bénéfices pour la santé

Pourquoi parler de cette noix de Grenoble si souvent oubliée ? En consommant des noix de Grenoble, il s’avère important de noter une diminution du taux de cholestérol..

Nous contacter

Rejoindre la famille MCGC

Réservez une consultation dès maintenant pour commencez l’atteinte de vos buts !
MCGC NutritionInscrivez-vous à notre infolettre !

Recevez 1 fois par mois: des astuces supplémentaires, des recettes santés et des promotions exclusives concernant MCGC Nutrition !