MCGC Nutrition

Supplémentation vitaminique: bon ou mauvais ?

Marie-Claire Gahel-Calouche

Non, la « nutrition en capsule » ne remplace pas la complétude d’une saine alimentation. Trop rapidement, nous oublions peut-être, par la tentation du nouveau supplément à la mode, que les aliments fournissent un effet synergique par la combinaison bénéfique de nutriments qu’ils contiennent. Lors d’achats d’aliments, ce qui est aussi perdu est l’importance d’acquérir un apprentissage pour implémenter des saines habitudes de vie et de savoir faire un achat éclairé. En effet, les suppléments ne sont pas un substitut pour une saine alimentation, mais un ajout lorsque nécessaire. Par contre, certaines vitamines peuvent être insuffisantes si on les prend par des de sources alimentaires. C’est le cas pour la vitamine D, et pour les femmes en âge de procréer, l’ajout d’acide folique et fer.

 

La Vitamine D 

La source majeure de la vitamine D, qui est véritablement une hormone, c’est l’absorption des rayons solaires par la peau. Au Canada, cette source est insuffisante pour produire suffisamment de vitamine D et donc l’ajout d’un supplément de vitamine D serait recommandable. D’autres raisons telles une peau plus foncée et l’utilisation de crèmes solaires qui sont nécessaires pour protéger contre le cancer de la peau et le vieillissement prématuré de la peau, mais qui limite l’exposition aux rayons solaires et la production de vitamine D par le soleil.

La quantité nécessaire dépend de notre âge et sexe, mais en général 600-800UI en complément à des sources naturel serait suffisant. Oui, la vitamine D peut se retrouver dans les aliments tels les produits laitiers (fortifier avec la vitamine D) et le poisson gras qui font partie d’une saine alimentation. Ces sources, par contre, ne sont pas suffisantes pour rejoindre les besoins nutritionnels et donc, il est à conseiller de combiner des aliments à teneur riche et des suppléments. La source la plus assilimilable est la vitamine D3 (source animale), mais si vous êtes végétarien, vous pouvez consommer de la vitamine D2 qui provient de l’irradiation de levures.

 

Le fer et l’acide folique

Pour les femmes en âge de procréer le fer et l’acide folique sont des vitamines importantes pour partiellement compenser pour les pertes de fer des menstruations. En pratique, je perçois que mes patientes qui sont jeunes à âge moyen consomment approximativement ⅔ du fer de leurs besoins nutritionnels, malgré qu’elles suivent une saine alimentation. De plus, pour les femmes qui désirent tomber enceintes, le fer et l’acide folique (vitamine B9) sont importants. Il faut noter que la forme synthétique de l’acide folique (fait en pharmacie) qui est importante pour réduire le risque des défauts neuraux au fœtus. Heureusement, la supplémentation synthétique d’acide folique aide à prévenir les conséquences tragiques et délétères (tel le spina-bifida) au fœtus: par des réserves trop faibles d’acide folique avant la grossesse et suivi par une faible consommation durant la grossesse (critique durant le premier trimestre). C’est aussi important de prendre 3 à 4 mois de supplémentation (au moins 400 µg) d’acide folique avant de tomber enceinte pour avoir assez de réserves pour prévenir les défauts du tube neural durant la grossesse. La plupart des multivitamine contiennent une dose adéquate de fer et d’acide folique pour être un bon complément à une saine alimentation et cela peut-être recommandé par votre diététiste ou professionnel de la santé. Cette supplémentation doit continuer au cours de la grossesse complète. À partir du moment que la grossesse débute, la recommandation augmente à 600 µg d’acide folique. La plupart des vitamines de maternité contiennent 1000µg qui est suffisant pour protéger contre les défauts du tube neural à moins d’avis contraires par votre professionnel de la santé, pour une raison spécifique et doit inclure le fer et la vitamine B12. Pour de plus amples informations sur l’acide folique et les défauts du tube neural, vous pouvez visiter le site de Santé Canada :

https://www.canada.ca/fr/sante-publique/services/grossesse/acide-folique.html

 

C’est important de noter que les suppléments et les produits naturels peuvent être dangereux.

La recommandation et l’achat de produits naturels et/ou suppléments ne peuvent pas et ne doivent pas être une méthode pour contourner les pratiques médicales sûres et prudentes. De plus, leurs potentiels inhérents à causer du mal ne doivent pas être minimisés. Il faut toujours discuter avec un professionnel de la santé avant de débuter tout supplément puisqu’il peut interagir avec d’autres suppléments (incluant les produits naturels) et/ou médicaments que vous prenez actuellement. Lorsque des changements sont portés à vos médicaments et suppléments, demandez à votre pharmacien, médecin de famille, et/ou diététiste de vérifier les interactions entre ces suppléments et d’autres médicaments ou supplément que vous prenez. Les médicaments et suppléments peuvent interagir avec la nourriture tels l’alcool, la caféine, la licorice, l’ail, le pamplemousse, pour en nommer que quelques-uns. N’hésitez pas de demander à n’importe lequel des professionnels de la santé la revision des interactions de vos suppléments, puisqu’ils peuvent avoir un effet important sur votre santé. Pour plus d’informations sur vos besoins pour la supplémentation, je vous recommande de parler au professionnel qualifier qui détient votre dossier médical et/ou qui garde un dossier de suivi médical tel un des professionnels ci-dessus mentionner.

En tant que diététiste, mon rôle est d’aider ceux qui sont sous ma surveillance de prendre des décisions bien éclairées à leurs égards: cela veut dire de donner les preuves scientifiques, tant positives que négatives, dans une atmosphère de neutralité.

Enfin, c’est ma responsabilité de protéger tous mes patients du mieux de mes connaissances et de promouvoir leur bien-être. Avec tout cela, j’espère avoir démystifié lesquels des suppléments sont nécessaires et l’importance d’une assiette santé en tant que la meilleure source de nutriments.

Réferences:

1- Dietary Reference Intakes for Calcium and Vitamin D. Institute of Medicine. 2011. Washington, DC: The National Academies Press. https://doi.org/10.17226/13050. 

 

2- Dietary Reference Intakes, Health Canada,https://www.canada.ca/en/health-canada/services/food-nutrition/healthy-eating/dietary-reference-intakes/tables.html(page viewed November 7th, 2017) 

plus d'articles

Chocolat bon/mauvais pour la santé?

Et voilà! C’est à nouveau la Saint-Valentin et plusieurs d’entre nous ferons un crescendo de dépenses monétaires sur des boîtes de chocolat. Mais est-ce vraiment sain?

Guide alimentaire santé

Dans la vie de tous les jours, il est important d’avoir une alimentation saine et équilibrée. Dans ce guide vous trouverez les quantités idéales à consommer par jour pour chacun des groupes alimentaires ainsi que des astuces pour manger plus sainement.

Diners santé pour les tous petits !

Besoin d’idées de quoi mettre dans la boîte à dîner qui va égayer les petites papilles de vos enfants? Voici 5 idées gagnantes testées par deux critiques difficiles à plaire : mes propres bambins! 

Nous contacter

Rejoindre la famille MCGC
Réservez une consultation dès maintenant pour commencezl’atteinte de vos buts !
MCGC NutritionInscrivez-vous à notre infolettre !

Recevez 1 fois par mois: des astuces supplémentaires, des recettes santés et des promotions exclusives concernant MCGC Nutrition !


Notice: ob_end_flush(): failed to send buffer of zlib output compression (1) in /home/mcgcnutr/public_html/wp-includes/functions.php on line 5275

Notice: ob_end_flush(): failed to send buffer of zlib output compression (1) in /home/mcgcnutr/public_html/wp-includes/functions.php on line 5275